Au revoir là haut Pierre Lemaitre

Des textes magnifiques… Pierre Lemaitre, une fois de plus est le maître de l’intrigue. Sur fond de première guerre mondiale, l’auteur dénonce les arnaques d’après guerre. Très apprécié des critiques, le roman a obtenu de nombreux prix dont le grand prix du roman de l’Académie Française et le prix Goncourt la même année.

Au_revoir_la_haut

  • Le résumé de Daniel Telliez : Rescapés du chaos de la Grande Guerre, Albert et Edouard comprennent rapidement que le pays ne veut plus d’eux. Malheur aux vainqueurs ! La France glorifie ses morts et oublie les survivants.
    Albert, employé modeste et timoré, a tout perdu. Edouard, artiste flamboyant devenu une  » gueule cassée « , est écrasé par son histoire familiale. Désarmés et abandonnés après le carnage, tous deux sont condamnés à l’exclusion. Refusant de céder à l’amertume ou au découragement, ils vont, ensemble, imaginer une arnaque d’une audace inouïe qui mettra le pays tout entier en effervescence… Et élever le sacrilège et le blasphème au rang des beaux-arts. Bien au-delà de la vengeance et de la revanche de deux hommes détruits par une guerre vaine et barbare, ce roman est l’histoire caustique et tragique d’un défi à la société, à l’Etat, à la famille, à la morale patriotique, responsables de leur enfer. Dans la France traumatisée de l’après-guerre qui compte son million et demi de morts, ces deux survivants du brasier se lancent dans une escroquerie d’envergure nationale d’un cynisme absolu.

 

  • Ce que Daniel Telliez en pense : Je connaissais Pierre Lemaitre, maitre incontestable du polar car j’avais adoré Alex et Sacrifices. L’auteur change de registre avec ce roman époustouflant. Un livre très bien scénarisé. Je me suis attendri pour les personnages malgré leur arnaque. Beaucoup de noirceur dans ce roman mais les différents sentiments des personnages sont merveilleusement décris. Je le recommande vivement !

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Au revoir là haut Pierre Lemaitre »

  1. C’est un livre assez sanguinolant, surtout au début. Un association entre un jeune bourgeois surdoué sur le plan astistique et un petit gars sans avenir. Cette association leur a permis d’imaginer une arnaque inédite (et pour cause) qui va léser un bon nombre de communes blessées par la guerre. Comme quoi, les arnaques bien pensées et opportunes peuvent se jouer à merveille de la crédulité humaine. Un prix Goncourt mérité pour un ancien auteur de polars. Du bon roman.Je le recommande également.

    J'aime

    1. Effectivement c’est assez sanguinolent, notamment le passage avec la tête de cheval. Pour ma part, je retiendrai la belle amitié entre la gueule cassée et le miraculé. Difficile, effectivement de cautionner l’escroquerie du lieutenant Pradelle qui endosse à merveille le rôle du « salaud ». Pierre Lemaitre dépeint avec justesse la nature humaine. Bonne journée Monsieur Chereaux.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s