ZAMOR, LE NEGRE REPUBLICAIN

Un roman historique.

zamor

  • Le résumé de Daniel Telliez : Zamor… Il n’aura laissé qu’un vague souvenir, un certain malaise même.  Enfant indien, on l’arracha aux siens pour l’offrir à la favorite du roi de France, ce pays inconnu et si lointain. Il connut les ors de Versailles et les moulures de Louveciennes à l’ombre de Madame du Barry.
    Advint la révolution et avec elle l’opportunité de prendre en main sa destinée. Certains choix et certaines amitiés ne seront pas sans conséquences. Celui qu’on appelait « le nègre de la Dubarry » devint alors le nègre républicain portant même le surnom peu glorieux de l’ami Zamor.
    Mais qui était vraiment Louis-Benoît Zamor ?
    Après le succès de son premier ouvrage Rosalie Lamorlière, dernière servante de Marie-Antoinette, Ludovic Miserole nous invite à nouveau à rencontrer un personnage méconnu de notre histoire. Avec un talent indéniable, il combine la vérité historique, puisée minutieusement dans les sources, et l’invention, autrement dit, il marie subtilement histoire et fiction pour mettre en scène un passé révolu. Derrière le portrait de Zamor se dessine, en filigrane, celui des héros – les grands, que nous connaissons, comme les anonymes, les « humbles » qui ont œuvré dans l’ombre – d’une France révolutionnaire et postrévolutionnaire.
  • L’auteur : Ludovic Miserole est un auteur de roman historique qui s’est fait une spécialité de l’évocation de personnages d’arrière-plan ayant été liés avec des personnages historiques de premier plan, au XVIIIe siècle. Après Rosalie Lamorlière, dernière servante de Marie-Antoinette, Ludovic Miserole évoque Zamor, Indien originiare du Bengal, longtemps tenu pour un Africain et offert à l’âge de 10 ans par Louis XV à Madame Du Barry.
  • Ce que Daniel Telliez en pense : Ce livre raconte son parcours entre vérité historique et fiction, lorsqu’il est devenu « le nègre républicain ». Une page de la Révolution pas toujours reluisante, avec ses certitudes et ses contradictions. Bien écrit, ce livre mérite que l’on s’intéresse à tous ces personnages connus et anonymes qui ont participé à l’histoire de France. J’ai été intrigué par l’histoire de ce personnage « Louis-Benoît » Zamor qui fut offert à la Comtesse du Barry par le Roi Louis XV. L’auteur nous plonge dans les conflits d’intérêts de cette période trouble pendant laquelle il ne valait mieux pas se retrouver face au tribunal révolutionnaire, les rouages de la justice, la vie dans les prisons (nous y retrouvons Rosalie…), la chasse aux contre-révolutionnaires.
    Ce roman est peuplé de petites gens, chacun venant apporter un éclairage que Miserole connaît bien. Lu en un dimanche, passionnant, très bien écrit, ce livre est une pépite !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s