Archives du mot-clé MILLIONS

L’appel de l’ange

lappel-de-lange

  • Le résumé de Daniel Telliez : Dans leur téléphone, il y avait toute leur vie…
    New York. Aéroport Kennedy.
    Dans la salle d’embarquement bondée, un homme et une femme se télescopent. Madeline et Jonathan ne s’étaient jamais rencontrés, ils n’auraient jamais dû se revoir. Mais en ramassant leurs affaires, ils ont échangé leurs téléphones portables. Lorsqu’ils s’aperçoivent de leur méprise, ils sont séparés par 10 000 kilomètres : elle est fleuriste à Paris, il tient un restaurant à San Francisco.
    Cédant à la curiosité, chacun explore le contenu du téléphone de l’autre. Une double indiscrétion et une révélation : leurs vies sont liées par un secret qu’ils pensaient enterré à jamais…
  • L’auteur :Guillaume Musso est un écrivain français. Il est le frère de Valentin Musso, auteur de romans policiers.

    Il commence à écrire alors qu’il est étudiant. À l’âge de 19 ans, fasciné par les États-Unis, il séjourne quelques mois à New York où il travaille comme vendeur de crèmes glacées. En rentrant des États-Unis, il passe une licence de sciences économiques à l’Université de Nice, poursuit ses études à Montpellier et passe le CAPES de sciences économiques et sociales. De 1999 à 2003, il est professeur de sciences économiques et sociales au lycée Erckmann-Chatrian de Phalsbourg et formateur à l’IUFM de Lorraine. En septembre 2003, il intègre le Centre international de Valbonne où il enseignera au lycée les sciences économiques et Sociales pendant cinq ans.

    En mai 2001 paraît son premier roman, Skidamarink, un thriller en forme de jeu de piste débutant par le vol de La Joconde au musée du Louvre.

    Avec 1 710 500 exemplaires vendus en 2016, Guillaume Musso est pour la troisième année consécutive le romancier français le plus vendu. Ses livres sont traduits dans 36 langues et les ventes totales de ses romans dépassent les 18 millions d’exemplaires.

    En octobre 2009, succédant à Philippe Claudel, Daniel Picouly, François Morel, Daniel Pennac et Éric-Emmanuel Schmitt, il est l’auteur de la « dictée d’ELA », donnant le coup d’envoi de la campagne annuelle « Mets tes baskets et bats la maladie » pour lutter contre les leucodystrophies.

    En 2012, il est nommé chevalier de l’ordre des arts et lettres.

  • Ce que Daniel Telliez en pense : Il est tout simplement magnifique. L’histoire est tellement bien trouvé. Le jeu qui se crée entre Jonathan et Madeline est incroyable. Ils apprenent à se connaitre à travers le téléphone de l’autre. Cette histoire vous empeche de dormir ! Il faut savoir à tout prix la fin de l’histoire. Musso à fait un saut dans un autre univers et cela est très réussit ! Une comédie romantique menée sur fond de thriller. La relation à distance de Madeline, une fleuriste parisienne et de Jonathan, un restaurateur installé à San Francisco. Après s’être télescopés à l’aéroport de New York ils échangent malencontreusement leur portable. De retour chez eux, la Française et l’Américain ne peuvent s’empêcher de fouiller dans le téléphone de l’autre jusqu’à la découverte d’un secret qui les lie malgré eux…
    Musso prouve une nouvelle fois avec « L’appel de l’ange » qu’il est un auteur à succès. On imagine sans forcer l’adaptation cinématographique de cette douce comédie romantique…  Je me suis régalé de cette fabuleuse aventure qui peut arriver à n’importe qui t’entre nous. Musso est parti d’une action presque banale pour en faire tout une merveilleuse histoire surmontée d’une enquête très intéressante avec plusieurs données qui partent dans des sens différents. Je le recommande vivement !

Des millions de larmes et de rire

On peut renaître après avoir tout perdu…

des-millions-de-larmes-et-de-rires

  • Le résumé de Daniel Telliez : Une femme vient de perdre son enfant à naître. Pour l’aider à émerger de la profonde mélancolie dans laquelle elle demeure plongée, son mari la persuade de laisser le fardeau de son épreuve derrière elle et de partir avec lui redécouvrir les lieux magiques, sensuels et lumineux où ils ont été heureux ensemble, la Thaïlande, l’Italie et Hawaii… Trois escales d’un voyage qui est aussi, surtout, le cheminement intérieur pour renouer pas à pas avec le plaisir, la joie, l’amour.
    Dans un style moderne et touchant, Karma Brown revisite le roman féminin et rappelle que la vie, tissée de toutes nos larmes et de tous nos rires, vaut la peine qu’on la réinvente. Elle donne aussi à découvrir un roman émouvant à savourer, auquel son dénouement imprévisible inattendu ajoute comme une surprenante pincée d’épices.
  • L’auteur : Karma Brown vit près de Toronto  avec son mari, leur fille et leur facétieux labrador. Quand elle n’écrit pas, elle aime courir, traîner avec sa famille, mettre la pagaille dans sa cuisine, et piocher des idées dans sa bucker list à elle. Des millions de larmes et de rires est son premier roman.
  • Ce que Daniel Telliez en pense : Le thème général du roman n’est pas très joyeux, je vous l’accorde et j’avais un peu peur de m’y plonger.Les chapitres sont courts et se lisent donc très vite, j’ai vraiment eu envie de savoir où toute cette histoire allait nous mener, comment ils allaient réussir à revivre, comment se passerait l’après voyage… L’écriture est efficace et touchante. Avec brio et ingéniosité, elle rappelle à ses lecteurs qu’on peut renaître après avoir tout perdu. Une fin surprenante et excellente. Je conclurai avec un extrait du livre : « la mort laisse un chagrin que nul ne peut guérir, l’amour, un souvenir que nul ne peut ravir ».

DES MILLIONS DE REGRETS

Distrayant !

des-millions-de-regrets

  • Le résumé de Daniel Telliez : On se retrouvait tous dans un bar qui s’appelait Au Grand Rendez-vous. C’était l’unique bistrot du village. En fait, j’ai toujours considéré que son nom entier, c’était Au Grand Rendez-vous des Prolos. C’était une gargote pas très reluisante, un peu miteuse, un peu comme nous. Tous les vendredis, on tentait notre chance à l’Euro Millions. On jouait une grille « multiple », tous ensemble. Un soir, nos numéros sont sortis. Les cinq chiffres et les deux étoiles. Ce soir-là, nous étions tous là. Il ne manquait que Lucie. C’est elle qui avait notre billet…

 

  • L’auteur : Aurélien Poilleaux est né en 1980. Grand amateur de films noirs et d’intrigues policières, il rêve longtemps de cinéma. Il obtient un diplôme de réalisateur audiovisuel en 2001 et poursuit une carrière dans les mondes aventureux de la télévision et du journalisme pendant une dizaine d’années.

    Aurélien commence par écrire plusieurs courts-métrages. Il en tourne quelques-uns, mais finit par comprendre que la grande majorité de ses histoires ne deviendront jamais des films, et également que la réalisation ne correspond pas vraiment à son caractère. Il se tourne alors vers l’écriture littéraire pour donner vie à ses personnages et à ses intrigues. Cette rencontre avec la nouvelle est un véritable coup de foudre. Aurélien en a écrit une vingtaine. Certaines ont connu un succès encourageant (dont « 99 filles », téléchargée plus de 60 000 fois ou encore « la contemplation de la lune », plus de 55 000 téléchargements). Plusieurs de ses histoires (dont « la contemplation de la lune ») sont publiées dans la collection Pause-nouvelle.

  • Ce que Daniel Telliez en pense : L’histoire est coute, bien écrite et surtout prenante. La naissance d’un vocation….ou comment une succession d événements peuvent changer une vie. Il y a une bonne intrigue. Petit livre qui se lit agréablement. L’histoire policière sans être passionnante se suit avec intérêt. Les personnages sont agreables à suivre. Ce n’est pas le polar du siècle mais c’est plaisant à lire. Pour les amateurs de récits courts.